Des professionnels de la filière viande de cheval seront jugés pour «escroquerie»

Dix-huit professionnels de la filière de viande de cheval et une société du Gard de vente en gros sont renvoyés devant le tribunal correctionnel de Marseille, notamment, pour escroquerie en bande organisée, a-t-on appris mardi de source judiciaire. Le juge d’instruction du pôle santé publique chargé de l’enquête a rendu le 30 avril une ordonnance de renvoi qui vise également les chefs de «faux et tromperie sur une marchandise entraînant un danger pour la santé de l’homme», a-t-on précisé de même source.

Source : Figaro

Le JRC Résumé des fraudes alimentaires avril 2021 est paru

Cas de fraude alimentaire pour avril 2021 : cacao et préparations à base de cacao, café et thé, lait et produits laitiers, poissons et produits de la pêche, boissons alcoolisées, herbes et épices, soupes, bouillons, sauces et condiments, fruits et légumes, vin, graisses et huiles, mollusques bivalves et produits dérivés, céphalopodes et produits dérivés, crustacés et produits dérivés, poissons et produits de la pêche, gastéropodes.

Pour bénéficier de la traduction en français du JRC, veuillez vous abonner à notre veille Food Fraud (à partir de 1€ HT par jour).

Des tomates pas si italiennes que ça

Fin avril, 4 400 tonnes de conserves de tomates et autres produits dérivés ont été saisies par les forces de l’ordre transalpines en Toscane. Vendus comme 100 % italiens, ces aliments étaient en réalité concoctés en mélangeant des fruits locaux avec d’autres importés.

Pixabay (c)

Pour en savoir plus veuillez vous abonner à notre veille Food Fraud.

Communication de l’ANIA – Tensions d’approvisionnement

L’ANIA alerte sur les tensions d’approvisionnement en matière de plastiques, verre, carton, caoutchouc, verre et aluminium.

A très court terme, cette situation provoque :

  • Des allongements des délais de livraison, multipliés par 2 voire 3, dans un contexte où les stocks des industriels sont actuellement au plus bas ;
  • Des fortes tensions inflationnistes sur le prix et le coût des approvisionnements qui ne peuvent être répercutés à l’aval de la filière (GMS), dans un contexte de négociations commerciales particulièrement tendues avec la GMS.

Un risque accru de fraude ?

pixabay

JRC Food Fraud Summary March 2021

Le JRC Food Fraud Summary March 2021 a été publié le 13 avril.

Au sommaire, cas de fraude alimentaire : poisson, viande, volaille, bivalves, céphalopodes, crustacés, gastéropodes, aliments, noix, graines, miel, lait, vin et boissons non alcoolisées.

Pour en savoir plus, veuillez vous abonner à notre veille Food Fraud (à partir de 1€ HT par jour).

[contact-form-7 id=”403″ title=”Formulaire de contact 1″]

Nouvelle publication de la FAO : Fraude alimentaire – Intention, détection et gestion

Le Bureau régional de la FAO pour l’Asie et le Pacifique a publié une brochure intitulée « Fraude alimentaire – Intention, détection et gestion ». Cette ressource concise explique les aspects clés de la fraude alimentaire et présente un ensemble de mesures que les autorités de sécurité des aliments peuvent prendre pour mettre fin à la fraude alimentaire.

Pour en savoir plus, veuillez vous abonner à notre veille food fraud (à partir de 365€ HT par an).

[contact-form-7 id=”403″ title=”Formulaire de contact 1″]

L’identification des délits liés à la viande bovine et la création d’un outil d’évaluation sur mesure des risques de délits bovins

Des méthodologies mixtes ont été utilisées dans cette étude pour identifier les menaces et les risques associés. Un examen de cinq bases de données différentes et des rapports sur le portail du Système d’alerte rapide pour les denrées alimentaires et les aliments pour animaux (RASFF) ont été utilisés pour identifier les menaces dans la chaîne d’approvisionnement de la viande bovine. Cette recherche a identifié 24 types de fraude alimentaire dans le bœuf. Les résultats ont montré que les «médicaments vétérinaires illégaux et les promoteurs de croissance» posaient le plus grand risque commercial perçu pour l’industrie bovine, tandis que la fraude liée à la «race» et à la «catégorie» de bovins posait le risque commercial le moins perçu. Cette recherche peut être exploitée pour élaborer des plans de prévention et d’atténuation de la fraude alimentaire pour l’industrie du bœuf.

Extrait de notre Food Fraud (à partir de 365€ HT/ an).

[contact-form-7 id=”403″ title=”Formulaire de contact 1″]

Outil d’auto-évaluation gratuit de la résilience à la fraude alimentaire

L’outil disponible sur le site de la Food Standards Agency est composé de 7 sections et fournit des conseils pour lutter contre la fraude alimentaire. Ces questions vous aideront à évaluer votre entreprise et à identifier les points à améliorer.

Vous recherchez une base d’informations et de veille relative à la Fraude Alimentaire et Packaging, nous vous invitons à vous abonner à notre solution (à partir de 365€ HT par an).

[contact-form-7 id=”403″ title=”Formulaire de contact 1″]