Parution du rapport annuel du réseau européen de lutte contre la fraude alimentaire

Le 8 septembre 2020, la Commission a publié le rapport annuel 2020 du réseau de lutte contre la fraude agroalimentaire de l’UE (EU FFN ou EU Agri-Food Fraud Network) et du système d’assistance administrative et de coopération en matière de fraude alimentaire (AAC-FF ou Administrative Assistance and Cooperation system for Food Fraud).

Pour en savoir, veuillez vous abonner à notre veille Food Fraud.

Le principal distributeur de fruits à coque d’Espagne fait l’objet d’une enquête pour fraude alimentaire présumée

Le Service de protection de la nature et de l’environnement de la Garde civile espagnole (Seprona), la Gendarmerie française et Europol enquêtent actuellement sur “le principal négociant de noix en Espagne”, Pistachos del Sol, qui aurait produit “une fausse pistache biologique”, selon des sources impliquées dans les enquêtes.

Pixabay

Qualité des épices : une enquête de la DGCCRF

Les contrôles de la DGCCRF en 2019 ont montré qu’un quart des établissements contrôlés ont présenté des anomalies, notamment :

  • des tromperies sur la composition des produits – style ou étamines en substitution partielle des stigmates pour le safran, présence de pédoncule broyé pour les paprikas, renforcement de la coloration par un colorant dit « exogène » (catégorie d’additifs dont l’emploi n’est jamais autorisé dans les épices),
  • non-respects des règles d’étiquetage et de présentation des produits (par exemple l’utilisation de la dénomination « poivre » alors qu’il ne s’agissait pas de baies du genre piper nigrum),
  • défauts de traçabilité (épices se réclamant d’une AOP sans y avoir le droit).

Facteurs principaux de la fraude alimentaire

Des chercheurs dans une récente publication dans un magazine scientifique à comité de lecture ont développé une approche holistique pour analyser les facteurs de vulnérabilité à la fraude alimentaire. Les résultats de cette étude indiquent que le pays d’origine (76 %), les types de produits alimentaires (9 %), les types d’adultérants (contrefaçons) (9 %) et le pays de détection (Chine) (6 %) ont été les principaux prédicteurs des facteurs de vulnérabilité à la fraude alimentaire.

Pour en savoir plus, veuillez vous abonner à notre veille Food Fraud (à partir de 365€ HT/an).

Une étude scientifique sur la vulnérabilité à la fraude associée aux produits fondés sur la crédibilité, tels que les aliments biologiques

Les aliments biologiques ont souvent un prix plus élevé que les produits conventionnels. Il s’agit d’aliments fondés sur la crédibilité, c’est-à-dire que les consommateurs ont de la difficulté à évaluer les aspects supérieurs des aliments biologiques dans des conditions normales d’utilisation. Dans les chaînes d’approvisionnement mondiales, les aliments biologiques sont achetés sur la base de la confiance institutionnelle (certification, logos, normes) plutôt que sur la confiance relationnelle. L’étude scientifique publiée le 14 août dernier dans une revue scientifique à comité de lecture, révèle que la confiance institutionnelle est particulièrement vulnérable à la fraude.

Pour en savoir plus, veuillez vous abonner à notre veille Food Fraud (à partir de 365€ HT/ an).

https://www.agencebio.org/wp-content/uploads/2018/12/AB_HD-1-e1544004765774.jpg

Le JRC a développé un nouvel outil de contrôle qualité capable de vérifier l’authenticité des vins

Le JRC vient de publier un matériau de référence certifié (CRM) pour vérifier l’authenticité des vins, remplaçant le lot précédent qui était épuisé en raison de la forte demande.

Ce CRM, nommé ERM-AE003 , est une substance chimique aux propriétés spécifiques que les scientifiques peuvent utiliser en laboratoire pour calibrer les mesures nécessaires à l’évaluation de l’authenticité d’un vin.

Il permettra aux laboratoires de contrôle de vérifier si une allégation déclarée sur l’étiquette est véridique quant au millésime, à l’origine géographique et/ou à l’ajout de sucre non déclaré ou à la dilution avec de l’eau. Le CRM veillera à ce que des résultats de test corrects permettent une détection fiable des fraudes.

Pixabay

Pour en savoir plus, veuillez vous abonner à notre veille Food Fraud (à partir de 1€ HT/ jour)/

Mise en garde concernant des denrées alimentaires frauduleuses aux allégations aphrodisiaques

La Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF), la Direction générale des Douanes et Droits indirects (DGDDI) et l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) alertent les consommateurs sur l’achat et la consommation de certains produits à finalité aphrodisiaque, présentés comme naturels mais contenant en réalité des substances actives médicamenteuses susceptibles d’engendrer la survenue d’effets indésirables graves.

Opération Opson IX – Rapport d’analyse

Les résultats de l’OPSON IX ont mis en évidence que le bétail et les produits carnés illicites restent une menace pour la santé publique et peuvent ajouter des risques supplémentaires dans le contexte de la pandémie de COVID-19.

Pour en savoir, veuillez vous abonner à notre veille Food Fraud (à partir de 1€ HT/ jour).