Nouilles asiatiques

L’un des produits de base de la Chine et d’autres pays asiatiques sont les nouilles de patate douce. Cependant, près de 60 % des échantillons étudiés ont donné des résultats positifs pour le manioc, un adultérant courant dans les nouilles de patate douce (et aussi la base du tapioca).

La suite de cet article est réservée à nos abonnés

Perspectives mondiales sur la fraude alimentaire : résultats d’une enquête de l’OMS auprès des membres du Réseau international des autorités de sécurité alimentaire (INFOSAN)

Nous tenons à la disposition des industriels les résultats de l’enquête publiés dans un récent article scientifique paru en juillet 2019.

Pour cela veuillez nous adresser une demande par émail en indiquant votre signature professionnel (nom, prénom, fonction, email pro, tel pro).

Formation fraudes packaging – le 19 septembre 2019

Notre prochaine session de formation à la prévention de la fraude liée aux matériaux d’emballage aura lieu le 19 septembre 2019 en nos locaux de Bonchamp lès Laval (53). Cette formation a pour enjeu de vous aider à répondre aux exigences des référentiels GFSI en la matière (IFS, BRC, FSSC 22000…).

Pour consulter les objectifs de la formation, veuillez cliquer ici.

Vous vous inscrire à cette session de formation, veuillez cliquer ici.

Fraudes : poulet brésilien

1.400 tonnes de poulet brésilien contaminé par des salmonelles et bloqués par le Royaume-Uni ont finalement été commercialisées au Brésil. Les ventes ont eu lieu entre avril 2017 et novembre 2018, révèle une enquête de Reporter Brasil, The Guardian et du Bureau of Investigative Journalism.

Fraudes pommes bio

En coopération étroite avec Eurojust, les autorités nationales italiennes et serbes ont mis au jour une fraude transnationale à grande échelle dans la production et le commerce d’aliments et de boissons prétendument biologiques à partir de pommes pourries.

8 mandats d’arrêt ont été exécutés en Italie et 1 en Serbie. Les personnes arrêtées, principalement de nationalité italienne et serbe, sont soupçonnées de fraude et de participation à une organisation criminelle.

Image by Wolfgang Brauner from Pixabay

Fraude à la fraise française

Après le cas de fraude aux faux kiwis français venant en réalité d’Italie, la DGCCRF à de nouveau identifiée une fraude à l’origine concernant des fraises estampillés “France” alors qu’ils ne le sont pas.

Image by congerdesign from Pixabay

La suite en vous abonnant à notre flux de veille Food Fraud (à partir de 1€ par jour).

Plus de 100 millions d’euros de faux aliments et boissons saisis lors de la dernière opération Europol-INTERPOL

Plus de 100 millions d’euros de denrées alimentaires et de boissons potentiellement dangereuses ont été saisis lors de la dernière opération OPSON, coordonnée par le Centre de coordination de la lutte contre la criminalité de la propriété intellectuelle d’Europol et INTERPOL. À ce jour, 672 personnes ont été arrêtées et des enquêtes sont en cours dans de nombreux pays. Au total, quelque 16 000 tonnes et 33 millions de litres de faux produits alimentaires et boissons potentiellement dangereux ont été saisis à la suite de plus de 67 000 contrôles effectués dans les magasins, marchés, aéroports, ports de mer et zones industrielles. Comme lors des opérations précédentes, l’alcool était le bien le plus saisi (33 000 tonnes), suivi des céréales (+/- 3 628 tonnes) et des condiments (+/- 1 136 tonnes). Des dates d’expiration modifiées sur le fromage et le poulet, des médicaments ajoutés à des boissons et la viande stockée dans des conditions insalubres étaient quelques-unes des infractions découvertes au cours de l’opération.

Plusieurs actions :

Action n ° 1 ciblant les produits biologiques : pour la première fois, les opérations de cette année ont porté sur les produits alimentaires biologiques et la tendance croissante des produits prétendant faussement être biologiques afin d’être vendus à des prix plus élevés.

Action n ° 2 visant la menace du 2,4-dinitrophénol : 10 États membres de l’UE ont participé à une action menée par le Royaume-Uni visant la vente du 2,4-dinitrophénol (DNP), un produit chimique toxique vendu comme brûleur de graisse (principalement en ligne). La consommation de DNP peut avoir des conséquences graves sur la santé des consommateurs et s’est avérée fatale dans un certain nombre de cas.

Action n ° 3 ciblant le café : action ciblée menée dans 13 pays européens afin de détecter d’éventuelles pratiques frauduleuses concernant le café étiqueté 100% Arabica