Produits de la mer et d’eau douce, plus de 50% d’anomalies constatées par la DGCCRF

En 2018, 1318 établissements ont été contrôlés par la DGCCRF et au moins une anomalie a été constatée dans 53% des établissements. Les anomalies portent sur l’ajout d’eau exogène, la substitution d’espèce, la présence d’additifs non autorisés, non annoncés ou avec des dépassements de teneurs autorisées, le déficit de masse nette ou de la quantité d’ingrédients annoncée.

Abonnez-vous à notre veille Food Fraud.

    En cliquant sur « Envoyer » ci-dessous, vous nous autorisez à stocker et traiter les données personnelles soumises ci-dessus afin de vous fournir le contenu demandé.